Makwanyane Fellows

Abiodun Odusote

Abiodun Odusote

Dr. Abiodun Odusote est maître de conférences à la faculté de droit de l’Université de Lagos, où il est le chef d’équipe de la clinique de droits humains du Centre des droits humains. Il est également avocat bénévole chez Avocats Sans Frontières France, où il représente des clients démunis passibles de la peine de mort. Abiodun est membre de l’association du barreau du Nigéria, de l’association du barreau international et du Réseau Africain de Droit Constitutionnel. Abiodun a obtenu un doctorat en droits humains internationaux en 2010 de l’université de Nottingham Trent et de l’université Southampton Solent.
Angela Uwandu

Angela Uwandu

Angela Uwandu est en première ligne du mouvement pour l’abolition de la peine de mort au Nigéria, et supervise la mise en place du projet SAVING LIVES (SALI) (Sauver des vies) d’Avocats Sans Frontières France. Elle a organisé des conférences et des formations sur la peine de mort pour des avocats, des juges et d’autres acteurs du système de justice pénale.
Alexious Kamangila

Alexious Kamangila

Alexious Kamangila est juriste à Mbeta & Company et coordonne le programme de service aux prisons de la communauté de Sant'Egidio au Malawi. Il a démarré en 2015 avec la communauté de Sant'Egidio une clinique juridique à la prison de Chichiri qui propose une assistance juridique gratuite aux personnes accusées d’homicide, en particulier aux personnes détenues illégalement dans l’attente de leur procès. Il est un fervent militant contre la peine de mort et organise chaque année des conférences nationales pour l’abolition de la peine de mort au Malawi. Durant ses années d’études il a participé au projet Kafantayeni de réexamen des peines dont l’objectif est de faire réexaminer la peine de chaque personne condamnée à la peine de mort obligatoire avant que cette disposition n’ait été jugée inconstitutionnelle.
Benard Maranga

Benard Maranga

Dr. Benard Maranga est avocat associé et gérant de Maranga & Co., directeur du contrôle de la qualité et maître de conférences au Institute of Legal Practice and Development (Institut de la pratique juridique et du développement), et donne des cours à l’Université Kabarak. Il est avocat auprès de la Haute Cour du Kenya, de l’Ouganda et du Rwanda. Ses dossiers ont contribué au développement d’une jurisprudence sur la mise en liberté provisoire obligatoire et il a défendu plus de 50 accusés passibles de la peine de mort au Kenya et en Ouganda, y compris des cas d’innocence dans des affaires d’erreurs judiciaires.
Anita Alfred Kyaruzi

Anita Alfred Kyaruzi

Anita Alfred Kyaruzi est la responsable de programme pour les droits de l’Homme et des peuples à l’Union panafricaine des avocats (UPA) en Tanzanie, et plaide devant la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples et la Cour de Justice d’Afrique de l’Est. Elle a travaillé au département de conseil juridique de la Cour Pénale Internationale à la Haye, ainsi qu’au Legal and Human Rights Centre (LHRC) (Centre juridique des droits humains) en Tanzanie, où elle a conseillé et assisté des personnes démunies sur des questions de droits humains pour des contentieux devant les juridictions nationales. Anita est membre de la Tanganyika Law Society (TLS) (Association de droit Tanganyika) et de la East African Law Society (EALS) (Association de droit d’Afrique de l’Est). Anita est conseillère juridique à l’Union Africaine depuis 2018.
Blessing Gorejena

Blessing Gorejena

Blessing Gorejena a participé aux campagnes contre la peine de mort au Zimbabwe au travers de son travail avec le Forum des ONG pour les droits humains au Zimbabwe et en partenariat avec d’autres organisations locales telles qu’Amnesty International, Women Lawyers Association (association des femmes avocates du Zimbabwe) et Veritas. Blessing a travaillé avec des victimes d’actes de violence et de torture et a participé à de nombreux forums de lobbying nationaux et internationaux pour l’amélioration des droits humains dans son pays. Blessing est actuellement la directrice exécutive intérimaire du Forum des ONG pour les droits humains au Zimbabwe, une coalition de 21 organisations de défense des droits humains au Zimbabwe.
Chimwemwe Chithope-Mwale

Chimwemwe Chithope-Mwale

En 2010, Chimwemwe Chithope-Mwale a rejoint le Bureau de l’aide juridique, un organisme gouvernemental chargé de fournir une assistance juridique aux personnes démunies. Durant ses années au Bureau de l’aide juridique, Chimwemwe a représenté plus de 50 clients passibles de la peine de mort. Il travaille actuellement en tant qu’avocat en chef de l’aide juridique et dirige l’un des trois bureaux régionaux de l’aide juridique au Malawi. Il est également le trésorier du bureau de Mzuzu de la Malawi Law Society (Association malawienne de droit).
Anne Munyua

Anne Munyua

Anne Munyua est la cheffe des services juridiques du gouvernement du comté de Nandi et est avocate associée et gérante du cabinet Mogire Nyamwaya and Company Advocates au Kenya. Elle travaille depuis toujours à l’amélioration du système de justice pénale dans son pays, aussi bien à l’échelon national que du comté. Elle est également en première ligne de la mobilisation pour l’abolition de la peine de mort au Kenya. Elle propose une assistance juridique gratuite aux personnes démunies passibles de la peine de mort.
Bwighane Mwenifumbo

Bwighane Mwenifumbo

Bwighane Mwenifumbo est avocate en chef de l’aide juridique au Bureau d’aide juridique du Malawi, où elle est en charge du département juridique de la branche régionale centrale. Elle a défendu de nombreux clients dans des affaires civiles et pénales depuis qu’elle travaille au Bureau. Elle a également défendu des personnes condamnées à mort qui ont pu bénéficier d’un réexamen de leur peine grâce au projet Kafantayeni de réexamen des peines.
Fredrick Mbaziira

Fredrick Mbaziira

Fredrick Mbaziira travaille au cabinet Mbaziira & Co. et offre ses services à titre gracieux aux personnes démunies et marginalisées passibles de la peine de mort en Ouganda. Il a travaillé avec le ministère de la justice et le pouvoir judiciaire en Ouganda et a formé des officiers de justice et des greffiers aux techniques de médiation, de négociation de peine, et d’interprétation au Judiciary Studies Institute (Institut d’Études Judiciaires). Il a également été maître de conférences au Law Development Centre (LDC) Legal Aid Clinic/Project (LAC/P) (Centre de développement du droit, clinique/projet d’aide juridique), où il a formé des étudiants aux techniques d’entretiens, de conseil, de recherche des faits, de médiation, et d’enquête.
Cheryl Sembie

Cheryl Sembie

Cheryl Sembie est juriste chez AdvocAid en Sierra Leone, où elle apporte de manière holistique une aide juridique et une assistance sociale aux femmes en conflit avec la loi. En novembre 2017 elle a déposé des recours devant la Cour d’Appel et la Cour suprême pour contester la peine de mort obligatoire en argumentant que cela violait le droit fondamental à la vie. D’autre part, lorsqu’elle travaillait comme avocate de la défense auprès du Bureau d’aide juridique de la Sierra Leone, elle a défendu et conseillé plus de 1000 accusés démunis inculpés d’infractions graves devant la Haute Cour de Sierra Leone.
Gatambia Ndungu

Gatambia Ndungu

Gatambia Ndungu est chargé des affaires juridiques et des droits humains à la Commission nationale sur les droits humains, au bureau de la région du Rift Nord. Il a par le passé travaillé comme conseiller juridique de l’administration pénitentiaire du Kenya et a exercé le droit à son compte, principalement en matière pénale. En octobre 2014, il a reçu la médaille d’or du président du Kenya dans le cadre du programme de récompense pour les jeunes pour son service d’aide juridique à la prison Langata de sécurité maximale pour femmes à Nairobi.
Ian Chipiliro Twea

Ian Chipiliro Twea

Ian Chipiliro Twea est avocat au cabinet H.S.K. Twea and Associates, à Zomba, au Malawi. Ian a travaillé sur des affaires contentieuses d’intérêt public, de défense pénale, et a notamment proposé ses services de manière bénévole pour assister des prisonniers dans le cadre du projet post-Kafantayeni. Il a également mis en place un programme éducatif à la prison centrale de Zomba.
Innocent Maja

Innocent Maja

Dr. Innocent Maja est maître de conférences à la faculté de droit de l’université du Zimbabwe et a démarré une clinique d’aide juridique spécialisée sur la peine de mort pour former les étudiants à la défense des personnes passibles de la peine de mort. Il exerce également en tant qu’avocat au sein du cabinet Maja and Associates. Innocent a participé à la campagne pour l’abolition de la peine de mort qui a conduit à la disparition de la peine de mort obligatoire de la Constitution du Zimbabwe. Il a également publié des articles sur la peine de mort, la liberté d’expression, les droits des minorités, en particulier leur droit d’utiliser leur langue, et le terrorisme international.
Doreen Namyalo-Kyazze

Doreen Namyalo-Kyazze

Doreen Namyalo-Kyazze est la responsable du Programme Afrique à Penal Reform International (Réforme Pénale Internationale). Elle a travaillé en tant que chargée de projet et conseillère juridique sur de nombreux projets en Ouganda, au Kenya, en Tanzanie et au Rwanda, notamment sur une requête sur la peine de mort qui a conduit à l’abolition de la peine de mort obligatoire en Ouganda. Elle a participé à la création de la Coalition Est Africaine contre la Peine de Mort et a rédigé le premier projet de loi d’initiative parlementaire visant à restreindre l’application de la peine de mort en Ouganda. Au cours de sa carrière elle a défendu plus de 400 prisonniers dans le couloir de la mort, dont certains sont aujourd’hui en liberté et de nombreux autres ont vu leur peine commuée en une peine alternative.
Jebra Kambole

Jebra Kambole

Jebra Kambole est le fondateur et le chef du contentieux au cabinet Law Guards Advocates. Il est l’un des seuls avocats à éduquer le grand public au travers des médias sur les lois, la politique et les droits humains. Il a été en charge de plusieurs affaires très médiatisées sur les droits humains et les défenseurs de droits humains. Jebra est membre de la Tanganyika Law Society Committee of Constitutional and Legal Affairs (Association de droit Tanganyika, comité des affaires constitutionnelles et juridiques).
Kgosietsile Ngakaagae

Kgosietsile Ngakaagae

Kgosi Ngakaagae est avocat associé et gérant du cabinet Ngakaagae & Co. Law Firm au Botswana. Il a travaillé comme procureur pendant 10 ans et travaille depuis 2011 en tant qu’avocat de la défense des personnes passibles de la peine de mort. Il est en charge des affaires de peine de mort et des appels des clients démunis devant la Haute Cour du Botswana et la Cour d’Appel. Kgosi est membre de la Botswana Law Society (Association de droit du Botswana).
Letsweletse Martin Mogakolodi Dingake

Letsweletse Martin Mogakolodi Dingake

Letsweletse Martin Mogakolodi Dingake est avocat au cabinet Dingake Law Partners au Botswana où il se concentre principalement sur le droit public, les droits humains, et les contentieux d’intérêt public. Il défend des clients démunis, des migrants, des étudiants et parfois des travailleurs. Me Dingake est membre du Technical Reference Group on Children in Conflict with the Law (groupe d’experts sur les enfants en conflit avec la loi) de l’UNICEF. Il a travaillé en tant que consultant pour l’Organisation Internationale du Travail, le département de l’égalité des sexes, Woman Against Rape (Femmes contre le viol), et la Commission Internationale de Juristes.
Mashaka Edgar Mfala

Mashaka Edgar Mfala

Mashaka Edgar Mfala est le directeur exécutif du cabinet Bemora Attorneys en Tanzanie, au sein duquel il a travaillé bénévolement sur plus de vingt affaires de peine de mort. Il est avocat auprès de la Haute Cour de Tanzanie et des tribunaux inférieurs. Il a été l’avocat en chef du Tanzania Food and Nutrition Centre (Centre d’alimentation et de nutrition de Tanzanie), un organisme du gouvernement relevant du Ministère de la santé, du développement communautaire, des genres, des personnes âgées et des enfants. Il est membre de la Tanganyika Law Society (Association de droit Tanganyika) et de la East African Law Society (Association de droit d’Afrique de l’Est).
Mohamed Bawoh

Mohamed Bawoh

Mohamed Bawoh est avocat de la défense au sein du Bureau d’aide juridique de Sierra Leone. Il est l’avocat de la défense des personnes passibles de la peine de mort le plus expérimenté en Sierra Leone. Il a été nommé magistrat au sein du pouvoir judiciaire de Sierra Leone en 2008. Il a précédemment travaillé en tant que directeur des plaintes, des enquêtes et des services juridiques à la Commission des droits humains de Sierra Leone et en tant qu’assistant du Directeur national de la section Sierra Leone d’Amnesty International.
Mohammed Muniru Kassim

Mohammed Muniru Kassim

Mohammed Muniru Kassim est avocat au cabinet de droit pénal Obour, Minta & Co., avocat à l’organisme d’aide juridique HelpLaw Ghana, et maître de conférences au Collège universitaire islamique du Ghana. Après avoir été admis au barreau, Mohammed a défendu bénévolement des clients inculpés d’infractions criminelles, notamment des crimes passibles de la peine de mort. En tant qu’avocat de HelpLaw Ghana, Mohammed se rend avec ses collègues dans les différentes communautés ghanéennes pour éduquer le grand public au sujet de leurs droits humains et de leurs droits en cas d’arrestation.
Olafisoye Joke

Olafisoye Joke

Olafisoye Joke est la conseillère juridique principale du Legal Defence and Assistance Project (LEDAP) (Projet de défense et d’assistance juridique) au Nigéria, une organisation non-gouvernementale qui milite pour la protection des droits humains, le respect de l’état de droit, l’accès à la justice et la bonne gouvernance. Elle travaille sur le Death Penalty Project (Projet sur la Peine de Mort), et fournit une assistance juridique gratuite aux victimes de violations de droits humains et aux accusés passibles de la peine de mort devant les tribunaux de première instance et les cours d’appel. Elle est également la Responsable de programmes de la Nigeria Coalition for the International Criminal Court (NCICC) (Coalition du Nigéria pour la Cour Pénale Internationale), et membre du Nigeria Death Penalty Group (NDELPEG) (Groupe sur la Peine de Mort du Nigéria) et de la African Coalition on International Criminal Justice (Coalition Africaine sur la Justice Pénale Internationale).
Sylvia Yiantet Kooke

Sylvia Yiantet Kooke

Sylvia Yiantet Kooke est la Responsable des programmes du Legal Resources Foundation Trust (LRF) (Fondation de ressources juridiques) au Kenya, où elle représente des clients démunis. LRF s’était joint en qualité d’amicus curiae à l’affaire de Francis Kiarioko Muruatetu & Autre c. République devant la Cour Suprême du Kenya, qui a déclaré dans cette affaire que la peine de mort obligatoire était inconstitutionnelle. Elle est également membre officiel du National Council on the Administration of Justice (NCAJ) (Conseil National sur l’Administration de la Justice), Committee on Criminal Justice Reforms (NCCJR) (Comité sur la Réforme de la Justice Pénale).
Mandy Manda

Mandy Manda

Mandy Manda travaille en tant qu’avocate et apporte une aide juridique aux personnes démunies, en particulier aux femmes. Depuis 2011 Mandy est la directrice exécutive de la clinique nationale d’aide juridique pour les femmes de l’association de droit de Zambie, l’une des principales organisations qui propose de l’aide juridique pour les femmes et les enfants issus de classes sociales vulnérables et marginalisées en Zambie. Mandy est actuellement membre du comité de lutte contre les violences à caractère sexiste sous l’auspice du ministère pour l’égalité entre les sexes de Zambie, et l’une des conseillères principales sur les politiques publiques et les affaires juridiques pour promouvoir l’égalité et l’équité entre les sexes.
Noel Odoyo Brown

Noel Odoyo Brown

Noel Odoyo Brown a obtenu une licence en droit de l’université de Lagos en 2005, puis a continué ses études au campus Enugu de la faculté de droit du Nigéria. Il a travaillé comme avocat stagiaire auprès du juge Alogba de la Haute Cour de Lagos et au cabinet Chito Eziani & Co. Il a bénéficié du mentorat du cabinet Supo Ati-John & Co. et de Chino Obiagwu alors qu’il était avocat bénévole auprès du Legal Defence and Assistance Project (LEDAP) (Projet de défense et d’assistance juridique), où il a pu acquérir la majorité de son expérience en droit pénal. Il a fondé le cabinet Noel Brown & Associates en 2010.
Pamela Okoroigwe

Pamela Okoroigwe

Pamela Okoroigwe est l’une des principales responsable juridique et chargée de programme au Legal Defence and Assistance Project (LEDAP) (Projet de défense et d’assistance juridique), où elle mène des recherches juridiques, apporte une assistance juridique gratuite aux victimes de violations de droits humains, défend des personnes passibles de la peine de mort en première instance et en appel au Nigéria. Elle est membre du Nigeria Death Penalty Group (NDELPEG) (Groupe contre la peine de mort du Nigéria), une coalition de plus de 20 organisations de la société civile qui militent pour l’abolition de la peine de mort au Nigéria, et elle est membre et secrétaire générale de l’association du barreau nigérian. Elle est également la coordinatrice du groupe de travail de huit (GT8) sur la violence contre les femmes à Lagos, au Nigéria.
Sandrine Dacga

Sandrine Dacga

Sandrine Dacga est membre des associations des barreaux camerounais et nigérians et a exercé en tant qu’avocate dans de nombreux domaines du droit. Elle a rejoint le Réseau des Avocats Camerounais Contre la Peine de Mort (RACOPEM) en 2015 et milite depuis pour l’abolition de la peine de mort. Elle travaille activement sur des affaires de peine de mort et des affaires pour des clients démunis.
Suzan Sylvia Wakabala

Suzan Sylvia Wakabala

Suzan Sylvia Wakabala est avocate au cabinet Asiimwe, Namawejje & Co. Advocates depuis 2011. Elle a participé au premier exercice sur les circonstances atténuantes en Ouganda suite à l’abolition de la peine de mort obligatoire en 2011 et a défendu des clients poursuivis devant la section des crimes internationaux en Ouganda. Elle a également mis en place un projet de négociation des peines et a formé des juges, magistrats, procureurs et avocats à cette pratique.
Abdul-Rasheed Saani Mahmoud

Abdul-Rasheed Saani Mahmoud

Abdul-Rasheed Saani Mahmoud est avocat à la Legal Aid Commission (Commission d’aide juridictionnelle) qui est responsable des actes d’accusation et des procès sommaires. Il est également membre du groupe de travail Justice for All (JFA) (Justice pour tous) en charge de l’examen des mandats de détention provisoire pour les différentes prisons et est l’avocat du groupe de travail. Il a défendu plus de 500 prisonniers en détention provisoire aux audiences de Justice for All (Justice pour tous).
Amani Joachim

Amani Joachim

Amani Joachim est le chef du contentieux stratégique et d’intérêt public au Legal and Human Rights Center (LHRC) (Centre Juridique des Droits de l’Homme), l’organisation de défense des droits de l’Homme la plus importante en Tanzanie. Dans le cadre de ses fonctions, il s’est rendu dans plusieurs districts et a animé des ateliers et des séminaires sur les injustices du système pénal. Il dispose de plus de neuf ans d’expérience en droit et dans le domaine du développement. Amani est membre du Barreau de Tanzanie et de la Société de droit maritime de Tanzanie.
Chrissy Kolezi Phiri

Chrissy Kolezi Phiri

Chrissy Kolezi Phiri est l’avocat principal du Bureau de l’aide juridictionnelle de Mzuzu au Malawi. Il est chargé de fournir des orientations au bureau régional en matière de droit pénal. Lorsqu’il était étudiant, il a travaillé avec le projet de mise en liberté sous caution et de circonstances atténuantes pour interviewé des prisonniers et rédiger des demandes de mise en liberté sous caution de prisonniers accusés d’homicide détenus à la prison de sécurité maximale de Zomba. Il a également participé au Kafantayeni Resentencing Project (Projet Kafantayeni de Réexamen des Peines) et a interviewé des prisonniers en attente du réexamen de leur peine suite à la décision de la Haute Cour du Malawi ayant jugé que la peine de mort obligatoire était inconstitutionnelle.
Evans Kaimenyi

Evans Kaimenyi

Evans Kaimenyi est un avocat associé au cabinet Kaimenyi Mose & Company Advocates, au Kenya. Au cours de ses quatre années d’exercice du droit, Evans a acquis une expérience considérable en travaillant avec des acteurs étatiques et non étatiques du système de justice pénale. Il propose à titre gracieux ses services pour diverses organisations, notamment le National Legal Aid Service (Service National d’aide juridictionnelle), où il défend des personnes passibles de la peine de mort. Il a également participé à la révision du Criminal Procedure Bench Book (livre sur la procédure pénale) au Kenya. Evans défend fréquemment des enfants en conflit avec la loi devant le tribunal pour enfants de Nairobi.
Evelyn Hazvinakwazvo Chijarira

Evelyn Hazvinakwazvo Chijarira

Evelyn Hazvinakwazvo Chijarira est la responsable du programme de droit international africain à l’Union panafricaine des avocats (UPA) en Tanzanie, où elle est le point de contact pour toutes les questions relatives aux droits de l’Homme et aux contentieux. Elle a par le passé plaidé devant la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples. Elle promeut le recours aux mécanismes régionaux et continentaux de défense des droits de l’Homme tels que la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, la Cour de Justice d’Afrique de l’Est, et la Commission Africaine.
Funke Adeoye

Funke Adeoye

Funke Adeoye est la fondatrice de Hope Behind Bars Africa (Espoir Derrière les Barreaux Afrique), une organisation à but non lucratif qui propose ses services d’assistance juridiques aux accusés éligibles à l’aide juridictionnelle, forme les acteurs du système judiciaire et promeut une réforme des prisons. Funke a atteint un taux de réussite de 90% dans ses dossiers de clients démunis passibles de la peine de mort, du tribunal de première instance à la cour d’appel. Les actions sociales de Hope Beyond Bars ont permis d’aider plus de 1000 prisonniers. Funke fait partie des 50 avocats bénévoles sélectionnés pour piloter le projet Kuje, un projet de défense des droits de l’Homme et de décongestion des prisons, parrainé par les États-Unis, dans le cadre duquel elle défend des clients démunis condamnés à mort, tout en encadrant des étudiants de la clinique d’aide juridique.
George Musisi

George Musisi

George Musisi est avocat associé et cofondateur de PACE Advocates en Ouganda et est le responsable des services juridiques de la Foundation for Human Rights Initiative (FHRI) (Fondation pour les initiatives en matière de droits de l’Homme). Il a plus de huit ans d’expérience en défense pénale et a défendu des personnes passibles de la peine de mort en première instance et lors d’audiences de réduction de peine relatives aux circonstances atténuantes en cas d’annulation de la peine de mort. George a en outre participé à plusieurs projets de recherche visant à améliorer les conditions de vie des prisonniers. Il a par le passé siégé au conseil d’administration du Legal Aid Service Providers’ Network (réseau de prestataires de services d’aide juridictionnelle) et est l’un des membres fondateurs du Network of Public Interest Lawyers (réseau d’avocats défendant des causes d’intérêt public), au sein duquel il siège au comité consultatif.
Guleid Ahmed Jama

Guleid Ahmed Jama

Guleid Ahmed Jama est le fondateur du Human Rights Center Somaliland (Centre des Droits de l’Homme du Somaliland), une organisation de défense des droits de l’Homme basée au Somaliland, et est un des membres fondateurs de la coalition SDG16+ en Somalie, où il promeut les enjeux de de l’objectif de développement durable numéro 16 à l’échelle nationale et internationale. Il travaille avec la clinique d’aide juridique de l’Université de Hargeisa, où il fournit gratuitement ses services aux personnes vulnérables et aux victimes de violations de droits de l’Homme. Il travaille sur de nombreuses questions relatives aux droits de l’Homme, notamment la liberté d’expression, les droits des femmes, le droit à un procès équitable et l’abolition de la peine de mort.
Hilda Viola Murhon

Hilda Viola Murhon

Hilda Viola Murhon est la chargée de projet de recherche du projet sur la peine de mort en Ouganda de Penal Reform International (Réforme Pénale Internationale). Auparavant, Hilda a travaillé au sein de la Foundation for Human Rights Initiative (FHRI) (Fondation pour les initiatives en matière de droits de l’Homme) et a défendu des personnes démunies et des groupes vulnérables. Dans le cadre de ses fonctions actuelles, Hilda a mené des recherches sur les discriminations lors des poursuites de personnes passibles de la peine de mort. Elle a également organisé des consultations avec différents acteurs concernés par la peine de mort tels que le pouvoir judiciaire ougandais, le Parquet, le gouvernement, l’administration pénitentiaire, la police, et des ONG. Elle est également membre du Criminal Justice Working Group (groupe de travail sur la justice pénale) du Justice Law and Order Sector (secteur de la justice et de l’ordre), chargé de « veiller à ce que les ougandais vivent dans une société sûre et juste ».
Josephine Feimata Hinga

Josephine Feimata Hinga

Josephine Feimata Hinga est juriste chez AdvocAid en Sierra Leone, une organisation qui fournit une assistance juridique aux filles et aux femmes. Elle travaille avec et défend des filles et des femmes qui se retrouvent dans le système de justice pénale de Sierra Leone. Elle a auparavant travaillé en tant que conseillère juridique pour Timap For Justice and Namati (SL), où elle a défendu des personnes démunies victimes de violations de droits de l’Homme et a plaidé en faveur des droits fonciers des femmes et des filles.
Joy Obianuju Nnani

Joy Obianuju Nnani

Joy Obianuju Nnani est la Head of Chambers (responsable de chambres des avocats barristers) et la directrice de Akaraiwe and Associates, et est avocate de soutien chez Avocats Sans Frontières France au Nigéria. En tant qu’avocate pour Avocats Sans Frontières, elle travaille sur un projet pour faire abolir la peine de mort au Nigéria. Elle a été formée pour apporter une aide juridique gratuite aux victimes de violations de droits humains, en particulier aux personnes victimes de torture par les services de sécurité. Elle a également participé à la formation des principaux fonctionnaires du système de justice pénale nigérian sur les principes de la Convention des Nations Unies contre la torture.
Marcellinus Akamabe

Marcellinus Akamabe

Marcellinus Akambe est assistant en chef chargé de l’aide juridictionnelle au Conseil de l’aide juridictionnelle au Nigéria. Il travaille principalement de manière bénévole pour des clients démunis de l’État d’Ebonyi. Il a participé à des séminaires sur le règlement alternatif des conflits et à des conférences sur les droits humains et sur l’administration de la justice pénale. Après avoir terminé ses études en droit, il a travaillé avec le ministère de la justice dans le cadre du service national obligatoire pour les jeunes et a rejoint le service de développement communautaire auprès du Conseil de l’aide juridictionnelle.
Molly Nkosi

Molly Nkosi

Molly Nkosi est une avocate senior au Bureau d’aide juridictionnelle du Malawi, où elle défend des clients démunis et des clients passibles de la peine de mort. Après avoir terminé ses études de droit, elle a travaillé pendant deux ans en tant qu’assistante de recherche auprès de juges. Au cours de ces deux années, elle s’est passionnée pour les questions relatives à l’accès à la justice et a rejoint le Bureau de l’aide juridictionnelle pour combler les lacunes existantes dans ce domaine au Malawi.
Nelson Sidney Ndeki

Nelson Sidney Ndeki

Nelson Sidney Ndeki est l’un des chargés de programme du programme Droits de l’Homme et des Peuples de l’Union panafricaine des avocats (UPA) en Tanzanie. Il a plaidé devant les tribunaux de la République Unie de Tanzanie, la Cour de justice de l’Afrique de l’Est et la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples. Nelson est inscrit depuis 2016 en tant qu’avocat bénévole devant la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Puples dans le cadre du système d’aide juridictionnelle de la Cour. Ses affaires récentes portent sur la peine de mort obligatoire, les procès inéquitables, la liberté d’expression, la primauté du droit et la bonne gouvernance.
Paul Assibi Abariga

Paul Assibi Abariga

Paul Assibi Abariga est avocat auprès de la Cour suprême du Ghana. Anciennement procureur au sein du Parquet général du Ghana, Paul défend désormais des accusés. Il se focalise sur les droits humains et le droit pénal et aspire à une nouvelle approche de la détermination de la peine : il croit que chaque personne doit avoir droit à une deuxième chance pour changer et devenir une meilleure personne, et que cela est dans l’intérêt de la société dans son ensemble.
Teresa Nyakonyu Mutua

Teresa Nyakonyu Mutua

Teresa Nyakonyu Mutua est responsable du programme pour l’accès à la justice à la section kényane de la Commission internationale de juristes (CIJ Kenya), une organisation de défense des droits humains chargée de défendre et promouvoir les droits humains, la justice et la démocratie au Kenya et dans le reste de l’Afrique. Du fait de son travail en tant qu’avocate et avec la Commission internationale de juristes du Kenya, Teresa connait les lacunes du système de justice pénale et œuvre pour réformer divers aspects de la justice pénale. Elle milite de manière fervente pour l’abolition de la peine de mort et apporte une assistance juridique gratuite à des clients démunis. Teresa est membre de la Federation of Women Lawyers (FIDA Kenya) (Fédération des femmes juristes), de l’Union panafricaine des avocats (UPA) et de la Law Society of Kenya (Association du barreau du Kenya).