Qui sommes-nous?

Sandra Babcock

Sandra Babcock

Directrice et fondatrice du Centre

Sandra Babcock est directrice de la faculté et fondatrice du Cornell Center on the Death Penalty Worldwide. En tant que professeure et directrice de la Clinique internationale des droits des personnes à la faculté de droit de l’université Cornell, elle est spécialisée dans les litiges internationaux relatifs aux droits des personnes, l’accès à la justice, la défense de la peine de mort, les droits internationaux en matière de genre et l’application du droit international dans les tribunaux américains. Avec les étudiant·es de sa clinique, elle a passé plusieurs années à travailler sur l’accès à la justice pour les personnes détenues au Malawi, où leur plaidoyer a conduit à la libération de 165 personnes détenues depuis 2007. Elle est également l’avocate du gouvernement du Mexique dans les affaires de ressortissants mexicains condamnés à la peine de mort aux États-Unis, et a été l’avocate du Mexique devant la Cour internationale de justice à Avena et autres ressortissants mexicains. Pour son travail, elle a reçu en 2003 l’Aguila Azteca, la plus haute distinction accordée par le gouvernement mexicain aux citoyens de pays étrangers. Le professeur Babcock a plaidé des affaires devant la Cour internationale de justice, la Cour interaméricaine des droits de l’homme, la Commission interaméricaine des droits de l’homme, la Cour d’appel des États-Unis pour le cinquième circuit et les cours suprêmes de Californie, du Texas, du Minnesota, du Nevada et du Nouveau-Mexique.

John Blume

John Blume

Directeur du Cornell Death Penalty Project et professeur à la Cornell Law School

John Blume est le directeur du Cornell Death Penalty Project et professeur à la Cornell Law School. Il est l’un des principaux praticiens de la peine de mort aux États-Unis, avec une expertise particulière sur l’application de la peine de mort aux personnes souffrant de handicaps intellectuels et de maladies mentales. Sur le plan international, il a participé ces quatre dernières années à plusieurs projets liés à l’amélioration de la qualité de la défense des capitaux en Chine. La première clinique de la peine capitale en Chine, lancée par le professeur Hongyao Wu de l’Université chinoise de sciences politiques et de droit en 2010, est le résultat d’une collaboration continue avec le professeur Blume. Chaque année, le projet Cornell sur la peine de mort accueille un chercheur chinois invité qui effectue des recherches sur la peine capitale, et le professeur Blume a donné un certain nombre de présentations sur l’état actuel et l’utilisation de la peine de mort en Chine.

Sheri Lynn Johnson

Sheri Lynn Johnson

Directrice adjointe du projet Cornell sur la peine de mort

Sheri Lynn Johnson est une experte de l’interface entre la race et les questions de procédure pénale, et la directrice adjointe du projet Cornell Death Penalty, une initiative visant à encourager les études empiriques sur la peine de mort, qui offre aux étudiant·es la possibilité de travailler avec des praticiens sur des affaires de peine de mort, et de fournir des informations et une assistance aux avocat·es spécialisé·es dans ce domaine. Après avoir obtenu son diplôme de la faculté de droit de Yale en 1979, la professeure Johnson a travaillé pendant un an au bureau des appels criminels de la Société d’aide juridique de New York, puis a rejoint la faculté de la faculté de droit de Cornell en 1981. La professeure Johnson a co-fondé le projet Cornell Death Penalty Project en 1993. Elle enseigne actuellement le droit constitutionnel et pénal, et supervise les cliniques de contentieux post-condamnation et de procès de la peine capitale.

Keir M. Weyble

Keir M. Weyble

Professeur de droit et directeur du contentieux de la peine de mort à la Cornell Law School

Keir M. Weyble est professeur de droit clinique et directeur du contentieux de la peine de mort à la Cornell Law School. Avant de venir à Cornell, il a passé douze ans en tant qu’avocat en exercice en Caroline du Sud, où il s’est concentré sur le contentieux des affaires de peine capitale devant les tribunaux d’État et fédéraux. Il a été conseiller, co-conseil ou consultant aux stades du procès, de l’appel et de l’examen collatéral dans des dizaines d’affaires capitales dans tout le pays, depuis les procédures devant les tribunaux de première instance des États jusqu’aux litiges au stade du fond devant la Cour suprême des États-Unis. Il est également un expert reconnu au niveau national en matière de droit et de pratique de l’habeas corpus fédéral, membre du projet Habeas Assistance and Training Counsel Project, co-auteur (avec John Blume) du Federal Habeas Corpus Update, et membre fréquent du corps enseignant et intervenant dans des programmes de formation professionnelle liés aux affaires de peine capitale et à la pratique post-condamnation. À Cornell Law, il enseigne le Trial Advocacy, des séminaires sur la procédure pénale avancée : Recours post-condamnation et loi sur la peine capitale, et co-enseigne les cliniques de la peine capitale, la clinique de la justice pour mineurs et la clinique de l’innocence.

Delphine Lourtau

Delphine Lourtau

Directrice exécutive du Cornell Center on the Death Penalty Worldwide 

Delphine Lourtau est la directrice exécutive du Cornell Center on the Death Penalty Worldwide, où elle supervise et coordonne les projets de recherche et de plaidoyer du Centre. Avant de rejoindre le Centre, elle était directrice de recherche pour le projet « La peine de mort dans le monde », où elle a contribué à la mise en place d’une base de données révolutionnaire analysant la peine de mort à travers le prisme du droit international des droits des personnes. Elle a donné de nombreuses conférences sur le droit international et la peine de mort et a été consultée par de nombreux médias pour son expertise concernant l’application pratique de la peine de mort dans le monde. Son intérêt pour les droits fondamentaux dans le processus de justice pénale a été renforcé par ses premières expériences au Tribunal pénal international pour le Rwanda, au Tribunal spécial pour la Sierra Leone et par son travail de défense de la peine capitale. Elle a également exercé en tant qu’avocate des droits civils aux États-Unis, représentant les victimes de fautes policières dans la guerre contre la drogue au sein du cabinet Loevy & Loevy de Chicago. Après avoir obtenu son diplôme de l’université McGill de Montréal en common law et en droit civil, elle a été stagiaire auprès de la juge en chef Beverley McLachlin de la Cour suprême du Canada et a obtenu une maîtrise en droit à la faculté de droit de l’université de New York, où elle a été boursière Hauser. Elle est également titulaire d’une maîtrise de l’Institut d’Études Politiques de Paris.

Laura Ann Douglas

Laura Ann Douglas

Directrice associée de la recherche et de la formation au Cornell Center on the Death Penalty Worldwide

Laura Ann Douglas est directrice associée de la recherche et de la formation au Cornell Center on the Death Penalty Worldwide. Laura supervise les recherches du Centre, y compris la maintenance de la base de données sur la peine de mort dans le monde. Elle dirige également l’organisation de l’Institut Makwanyane du Centre. Elle a obtenu son diplôme de la faculté de droit de Stanford en 2017. Avant de rejoindre le Centre, elle a été stagiaire auprès d’un juge fédéral de district à San Juan, Porto Rico, et a effectué un stage à la Cour pénale internationale de La Haye au sein d’une équipe chargée d’enquêter sur les crimes internationaux en République centrafricaine. Elle a également travaillé en tant que défenseur public à Portland, Oregon, et pendant un an, elle a été boursière Civitas qui s’est concentrée sur les affaires de possession de drogue et le travail politique lié à la toxicomanie. À la faculté de droit, elle a suivi une formation à l’ACLU de Californie du Nord, aux Orleans Public Defenders et au Stanford Community Law Center. Elle est titulaire d’une licence en sciences politiques de l’université de l’Indiana, avec des mineurs en français et en économie. À l’université de l’Indiana, elle a été directrice des affaires féminines pour le bureau des étudiants et a contribué à la création d’une organisation qui a travaillé à la prévention des agressions sexuelles sur le campus. Elle parle français et s’exprime en espagnol. Elle est autorisée à pratiquer le droit dans l’État de l’Oregon.

Zohra Ahmed

Zohra Ahmed

Chargée d’enseignement au Cornell Center on the Death Penalty Worldwide

Zohra Ahmed est chargée d’enseignement au Cornell Center on the Death Penalty Worldwide. Avant de rejoindre le Centre, elle était avocate à la Legal Aid Society de New York, où elle représentait des personnes accusées de crimes allant de délits mineurs à des homicides. En tant que défenseuse publique, elle a organisé des efforts pour tenir les procureurs responsables, plus récemment par l’intermédiaire de Court Watch NYC, un programme communautaire de suivi des procédures judiciaires pénales. À la faculté de droit, elle a suivi une formation au Centre pour les droits constitutionnels et à l’ACLU, où elle a participé à un litige contestant les guerres de drones menées par les États-Unis au Pakistan et au Yémen. Elle a également participé et dirigé des enquêtes sur les droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés, en Israël et en Bolivie. Elle parle français et ourdou, et s’exprime en mandarin. Elle est diplômée de l’université de Pennsylvanie, de l’université de Cambridge et de l’université de Fordham. Elle est autorisée à pratiquer le droit dans l’État de New York.

Randi Kepecs

Randi Kepecs

Assistante de programme au Cornell Center on the Death Penalty Worldwide

Randi Kepecs est assistante de programme au Cornell Center on Death Penalty Worldwide, où elle joue un rôle central dans la planification stratégique, la collecte de fonds, la logistique et la recherche. Elle a travaillé dans le domaine de la préservation historique à la Municipal Art Society et à la Victorian Society (Royaume-Uni), et a créé des événements de collecte de fonds à grande échelle pour des institutions philanthropiques à New York. Avant de rejoindre le Center on the Death Penalty, elle a travaillé comme bibliothécaire ainsi que comme chercheuse indépendante pendant plus d’une décennie. Avant d’arriver à Ithaca en 1991, elle a travaillé à l’University College London dans leur premier bureau de collecte de fonds. Randi est titulaire d’une licence en urbanisme de l’université de New York et d’une maîtrise en bibliothéconomie et sciences de l’information de l’université de Pittsburgh. Elle est une fière militante des droits de l’homme et une bénévole active au sein de la communauté. Randi a reçu le prix du mérite du National Leadership in History de l’American Association for State and Local History pour son travail sur le projet d’histoire de Cayuga Heights, qu’elle a co-fondé.

Joon Lee

Joon Lee

Associée de recherche au Cornell Center on the Death Penalty Worldwide

Joon Lee est associée de recherche au Cornell Center on the Death Penalty Worldwide. Elle a obtenu un diplôme en droit à la Cornell Law School en mai 2019 avec une spécialisation en droit d’intérêt public. À Cornell, Joon a participé à la Clinique internationale des droits des personnes, travaillant sur les litiges post-condamnation dans les affaires de peine de mort en Tanzanie et sur les rapports relatifs aux droits des personnes dans le Golan occupé. Elle a également participé à des litiges de défense pénale de manifestants anti-corporates en tant que membre du Protest and Civil Disobedience Defense Practicum. Joon a travaillé comme stagiaire à Landesa, une organisation qui se concentre sur les droits fonciers internationaux pour les agriculteurs et les travailleurs agricoles, et à la faculté de droit de Yale avec leur Worker and Immigrant Rights Advocacy Clinic. Joon a également effectué un stage conjoint avec le Southern Africa Litigation Centre et le Southern African Institute for Policy and Research en Afrique du Sud et en Zambie, où il a apporté son aide dans des affaires de déplacement de terres et de réglementation des industries extractives. Elle a reçu le prix Freeman pour les droits civils et humains en 2019. Joon a obtenu une licence en médias, culture et communication et une mineure en anthropologie à l’Université de New York en 2016.

Rebecca Huertas

Rebecca Huertas

Associée de recherche et développement du Cornell Center on the Death Penalty Worldwide

Rebecca Huertas est associée de recherche et développement du Cornell Center on the Death Penalty Worldwide, où elle mène des recherches juridiques internationales et comparatives pour contribuer à la base de données du Centre et à ses rapports thématiques. Elle s’attache également à élargir le profil du Centre au niveau national et international et à concevoir des stratégies pour identifier et développer des partenariats de financement afin de soutenir le travail du Centre. Avant de rejoindre le Centre, Rebecca a travaillé pour assurer le respect des lois sur la protection des consommateurs par les institutions financières au sein du système fédéral des banques de crédit immobilier. Elle a également travaillé à la Commission irlandaise de réforme du droit à Dublin, en Irlande, dans le domaine des traités, et à la Cour européenne des droits de l’homme à Strasbourg, en France, en se concentrant sur les affaires en cours devant la Cour et sur divers articles de la Convention européenne des droits de l’homme. Rebecca a publié des articles et contribué à des ouvrages sur l’éthique dans le droit et la peine de mort. Elle est diplômée en espagnol de l’université de Valence en Espagne, en économie du développement, avec mention « summa cum laude », de l’université d’État de San Francisco, et possède deux diplômes d’enseignement de l’université d’État de Sonoma. Rebecca est également titulaire d’un doctorat en droit de la Suffolk University Law School de Boston, où elle a obtenu un diplôme de droit international avec distinction. Elle est autorisée à pratiquer le droit dans l’État du Massachusetts et a été inscrite par la Cour suprême du Massachusetts à son tableau d’honneur pro bono de 2019 pour avoir contribué à 680 heures de travail pro bono pendant ses études de droit.

Zhen Yang

Zhen Yang

Chercheuse juridique au Cornell Center on the Death Penalty Worldwide

Zhen Yang Zhen Yang est chercheuse juridique au Cornell Center on the Death Penalty Worldwide. Elle a obtenu un diplôme de LLM à la Cornell Law School. À Cornell, elle a participé au séminaire international sur les droits des femmes dirigé par le professeur Sandra Babcock. Elle a également réalisé un projet d’écriture indépendant sur la pratique de la sélection du sexe en Chine sous la supervision du professeur Babcock. Avant Cornell, Zhen a obtenu une maîtrise en droit de l’Académie chinoise des sciences sociales avec une concentration en justice pénale. Elle est également titulaire d’une licence en droit de l’université de Wuhan en Chine. Elle a fait des recherches sur le système de procureur général chinois, la divulgation d’informations gouvernementales et les arrestations ou détentions illégales en Chine. Zhen a été stagiaire au tribunal populaire de Wuhan, en Chine, et a travaillé sur diverses affaires pénales sous la supervision de juges. Elle a également été bénévole à l’école Greenway (Cambodge) pour enseigner à des étudiants issus de familles à faibles revenus.